Vaillant et opportuniste UZERCHE l’emporte à GUERET 27/21

Et pourtant le match avait été bien entamé par les locaux : le capitaine Le Moine s’arrachait dès la 3ème minute pour aplatir. Face aux perches, Santonastaso échouait !
Les locaux pensaient-ils composter une victoire aisée après ce premier avantage. Un peu désunis ou approximatifs, ils laissaient les corréziens s’installer dans le camp vert et noir. Et deux pénalités plus tard, impeccable et implacable Pigeon, le RC Uzerche prenait l’avantage. (17’)
Le RCGC réagissait. Magistrale penaltouche trouvée par Marchand. Sans résultat comptable. Echappée puissante de Moraru ; sans soutien efficace, elle échoue sur les 22m. Pénalité en bonne position : Santonastaso rectifie, 8/6 et, 5’ plus tard, Fanton signe un magnifique essai après une combinaison en touche et une/deux complice d’un excellent Moraru.
Transformation et premier écart significatif, 15/6 à la 30’.
Break de très courte durée : sûr de sa maîtrise, le pack visiteur enfonce son vis-à-vis après une option touche audacieuse et revient à deux longueurs, 15/13, Pigeon avec un poteau rentrant complice ajoutant la transformation.
Guéret se fait peur avant la pause et Uzerche s’enhardit. Touche non trouvée par Santonastaso, hésitation uzerchoise : drop ou grand côté dégarni ? Le choix du large est le bon et Martinie plonge en coin sans trop compliquer la tâche de Pigeon. 20/15 à la pause.
Les visiteurs vont d’abord tenter de défendre cette petite marge favorable encore réduite sur une pénalité de Santonastaso (20/18) et fragilisée aussi par le carton infligé à Raynaud. Guéret tente de profiter de cette supériorité et le sort de la rencontre va basculer sur une succession de contres. Les guéretois sont sur le point de marquer lorsque le ballon leur échappe. Danger porté immédiatement dans le camp adverse et avorté Bracmort se trouvant à la relance. Aux 50m une passe de Derech est bien lue par l’opportuniste Martinie et, au terme d’une course sans opposition, il peut savourer derrière la ligne. Transformation, 27/18. Les visiteurs ne craqueront plus. Solidaires et efficaces, ils ne concéderont qu’une pénalité à la 78’ pour un bonus défensif au goût amer contrastant avec la performance corrézienne. 27/21 au final.

Victoire bonifiée de Guéret en réserves, 19/9