PLUS DROIT à L’ERREUR

Mauriac n’a pas volé sa victoire. Pourtant, le RCGC aurait pu réaliser un hold-up dans les derniers instants et prétendre au match nul. Il devra se contenter du bonus défensif loin d’être envisageable à la pause. Un petit point ; une consolation. Il faudra en empocher beaucoup plus dans les prochains matchs pour sauver sa peau en fédérale 3. A commencer dimanche face au RC Vichy.

 

Personne n’aura songé à accabler les joueurs après l’échec 22/15 dans le Cantal. Tous les éléments du groupe n’ont pas à rougir de leur prestation. Et si le résultat est décevant, on le doit d’abord à une assez épatante équipe locale. Elle a tout donné pendant 65’. Habile au pied, vive dans le jeu, la prise d’intervalle, le soutien, cette équipe collectivement huilée aurait dû franchir la ligne à deux ou trois reprises supplémentaires. La défense guéretoise, la maladresse ou le mauvais choix mauriacois ont contrarié ces tentatives. Heureusement !

Un groupe diminué

Les vert et noir devaient se passer de Chaisné, Dexidour et Fanton et, dès le premier quart d’heure, Fontaine a dû sortir. Rabret l’a rejoint un peu plus tard. Le collectif du pack s’est cependant montré technique et efficace pour les deux essais de Guillemin (lui-aussi touché en 2ème mi-temps) et Rochelli. En revanche, le tranchant des Marchand/Moraru en particulier, a semblé émoussé dans des percussions qui font leur force. Quand un groupe n’avance pas assez, difficile de s’installer chez l’adversaire ! On subit plutôt et chacun tente alors de sauver la baraque sur des actions individuelles et on s’expose au contre.

Quelle suite ?

Le RCGC est donc au pied du mur. Avec son destin en main dans l’idéale projection de trois rencontres à domicile et un seul déplacement (Lacapelle Marival) ! Mais, à Cher du Prat, viendront Arpajon et Cournon, deux grosses cylindrées, Vichy encore dès ce dimanche. Les Thermaux peuvent encore se qualifier à l’unique condition de l’emporter à Guéret. Le RCGC devra gagner deux sinon trois rencontres pour garder sa place en Fédérale 3. Un challenge de survie corsé pour le moins ! Et avec un effectif en souffrance : si Chaisné doit réintégrer le groupe, Fanton ne devrait être compétitif que pour la venue du leader Arpajon. Plus ou moins touchés ou malades, Guillemin – Rabret – Fontaine – Rebeix sont assez incertains. Santonastaso est susceptible de rejoindre l’effectif cette semaine et apporter peut-être la longueur de son coup de pied. Dexidour est « out » et, pour toute la fin de saison, Bracmort. Il faudra composer dans tous les sens du terme pour aligner une équipe qui n’a plus droit à l’erreur et dont Boiroux restera capitaine. On a apprécié à Mauriac sa prise de responsabilité pour la transformation du bonus défensif !

Une seule victoire !

Week-end maigrelet en termes de performance ! Cadettes forfait, seniors féminines pas dans le coup à Maurs, juniors vaillants mais tellement contrariés par le manque de remplaçants et les difficultés à s’entraîner (défaite 26/7 face à Isle). Et le lendemain, la réserve guéretoise donne l’impression de pouvoir l’emporter en envoyant du jeu (2 essais) mais en ne menant plus que 14/10 à la pause. Ensuite ? Prise par la tonicité locale, fautive, moins en jambes, la B s’incline 26/14. Ce sont donc les cadets qui ont sauvé l’honneur : pas leur meilleur match et courte, méritée victoire 10/3 contre l’entente Isle/Panazol

Ce week-end : samedi, cadets et juniors contre ASPO Brive et Oval 87, respectivement, sur le terrain de Folles (14h et 15h30. Dimanche : équipes I et II contre Racing Club Vichy 13h30 et 15h stade Léo Lagrange.