GUERET à ARPAJON : UN CONTEXTE PARTICULIER.


Reporté à deux reprises le mois dernier – l’année dernière ! – la rencontre aura lieu ce dimanche dans le Cantal. Le terrain d’honneur de la Vidalie restant impraticable, le match des équipes « fanion » se déroulera à Aurillac au Stade de Peyrolles équipé d’une pelouse synthétique. On notera que le lever de rideau des équipes réserves se jouera à distance sur la pelouse ( ?) du Pré de l’Ane. En conséquence, deux groupes distincts devront être composés puisque d’éventuels doublons ne pourront être opérés. Un casse-tête en première ligne quand on sait que les vert et noir sont privés de quatre ou cinq éléments évoluant à ces postes !
Que faut-il attendre de ce long périple dans le Cantal face à une opposition installée en rival pour les places qualificatives ? Arpajon devance d’ailleurs le RCGC et sa victoire bonifiée à Figeac – dernier match joué en championnat – lui a offert une belle bouffée d’oxygène pour se mêler au haut de tableau où Vichy et Saint-Cernin caracolent. Les locaux entendent mettre à profit la venue des creusois pour conforter leur statut. Même si une certaine irrégularité a prévalu dans les résultats des banlieusards aurillacois, ils rentreront sur le terrain déterminés à consolider leur place au classement. La condition physique peut-elle modifier la donne ? Il n’est pas certain que ce paramètre ait été mieux ou moins bien appréhendé dans l’un ou l’autre des effectifs et il serait hasardeux d’établir un pronostic sur l’état de forme. Il s’agira malgré tout d’une rencontre de reprise avec pas mal d’incertitudes.
Chez les vert et noir, des absences sont hélas actées : Guillemin bien sûr et ce pour le reste de cette saison, Enderlin suspendu. D’autres joueurs sont incertains, touchés ou en phase de reprise. C’est le cas de Blondet, Dexidour entre autres. Enfin – cette rencontre n’étant pas inscrite au calendrier officiel – d’autres éléments peuvent être retenus par des obligations professionnelles : Guyot et Gaspard seraient dans ce cas. Les entraîneurs guéretois conservent cependant un potentiel armé pour gêner l’adversaire et jouer à fond la carte d’outsider en s’appuyant sur le collectif et les talents individuels.
RCGC : Rochelli Dexidour (?) Adenis Gaspard (?) Clavaud (?) Le Moine Moraru Blondet ( ?) Parot Rebeix Fanton Marchand Valent Lascout Le Roux Augros (?) Beldean Lejeune Grandeau Large Lehoucq Fayard Sokiveta