GUERET 7 FIGEAC 16 : PLUS DE JUSTESSE CHEZ LES LOTOIS !


Les visiteurs, hyper organisés, habiles au pied, moins fautifs se sont assez logiquement imposés face à un adversaire qui joua plus par à-coups et…à 14 pendant les trente dernières minutes. Figeac était venu en Creuse pour effacer sa déconvenue face au leader Vichy – mission accomplie – alors que  le RCGC n’a pas su saisir l’opportunité de distancer un rival dans la course à la qualif’.

Après un long round d’observation durant lequel les locaux occupèrent sans conclure, les lotois réagissaient. Echec d’abord sur une première action dangereuse mais, sur la suivante, Lobato, opportun et en bout de ligne marquait. Sanction d’autant sévère pour les vert et noir que le talonneur Guillemin, sérieusement touché à un genou en tentant de s’opposer, quittait ses partenaires. 7/0 avec la transformation de Lafon.

Une penaltouche guéretoise ne donnait rien pas plus qu’un intervalle pris par Le Roux et les vert et noir insistaient devant la ligne lotoise où à la 35’ Moraru parvenait à franchir. Egalité parfaite grâce à la transformation de Large. De courte durée : groupé écroulé, pénalité de Lafon et 10/7 à la pause.

Rebelote dès la reprise avec un nouveau tir bien ajusté, 13/7 et la situation se compliquait : carton jaune pour Rochelli suivi d’un rouge quelques minutes plus tard infligé à Enderlin ! Figeac avait les cartes en main. Une perforation des visiteurs aurait d’ailleurs dû aboutir au jackpot mais un excès d’individualisme, un mauvais choix empêchaient Figeac  de prendre le large. Dans la minute suivante (57’), les vert et noir revigorés s’installaient dans les 22m et, au près puis au large,  cherchaient la faille. Vainement !

La rencontre allait encore gagner en intensité : Sokiveta sauvait les guéretois sur un placage décisif une fois, deux fois et les supporters locaux retrouvaient alors  de l’espoir d’autant que sur un coup de pied par-dessus la défense, le fidjien s’échappait sur 30m. Repris, Figeac mis à la faute, offrait trois points aux locaux qui optèrent pour une penaltouche sans résultat comptable. Pire, Figeac par le très précis Lafon, ajoutait ensuite trois points sur pénalité : 16/7.

Guéret mit alors toute son énergie dans un long baroud bien près de trouver l’en-but à deux reprises : sur une belle échappée de Lascout plaqué à 2 m. Puis par Adenis poussé en touche. La victoire s’était éloignée, le bonus défensif aussi ! Ce deuxième revers à domicile contrarie la dynamique guéretoise.

En lever de rideau, la B locale a bien résisté et s’incline face au leader 33/19.