GUERET 19 USSEL 8 : PAS DANS LES ANNALES !

Le temps était doux, la pelouse parfaite, les intentions de jeu offensif – comme la très longue séquence initiale le souligna – mettaient en appétit un public assez restreint cependant. Hélas, la suite fut très confuse et on ne se régala que sur quelques actions où la qualité individuelle permit de faire la différence.
Ainsi, à la 12’, Odadzhyiski pointa en finisseur et en bout de ligne sur une attaque qu’une sautée de Santonastaso avait bonifiée avant que l’ailier vert et noir ne parachève. Et ce fut tout pour la 1ère mi-temps. Côté ussellois un festival de pénalités manquées – trois successives !-
ratage auquel participa le botteur guéretois à 38 m face aux perches un peu plus tard.
Entretemps, l’arbitre avait distribué des cartons (Eclache d’abord puis Boiroux et Couderc pour éviter les frustrations), l’arbitre toujours avait accordé un essai sur le drapeau à Pellisière avant de refuser celui superbe de Grandeau pour passage en touche. Bref, une certaine confusion s’était installée et Ussel pouvait virer à la pause avec un maigre avantage, 8/5, une pénalité ayant fini par atteindre la cible. Rien n’était fait hors l’ennui dans une rencontre trop sporadique pour soulever l’enthousiasme.
On crut, à la reprise, que l’essai de Kermel signé à la 43’ allait impulser un autre visage à ce derby propre mais sans âme. Le N°15 local avait choisi de reprendre l’intérieur et la suite entre les poteaux lui donna raison. 12/8 avec la transformation, il restait du temps pour chasser la torpeur. Certes, le RCGC avait mis plus d’intensité dans ses tentatives de franchir le rideau adverse mais des ballons échappés, des penaltouches vendangées dans un alignement hasardeux ne permettaient pas de creuser une nette différence. Ussel, sans botteur, cherchait le salut sur l’aile de N Diaye sans y parvenir. Moraru, enfin tranchant, créait une brèche énorme sans trouver le soutien. Il restait 5’ à peine et le tableau d’affichage n’avait pas bougé et l’éventuelle menace corrézienne perdurait. Elle ne se concrétisa pas ! Moraru, décisif, s’échappa aux 50 et Fanton, en relais, fila dans l’en-but. 19/8 avec la belle transformation de Derech. Pas dans les annales mais victoire précieuse.

Défaite à la dernière minute de la B vert et noir, 26/25