EN MÊLEE du 7 novembre CHAMPION DES BONUS !

A défaut d’occuper la 1ère place de la poule, les vert et noir continuent à truster les points attribués aux équipes battues sur des marges étroites, égales ou inférieures à sept points. Tous n’ont pas la même saveur, on songe aux défaites bonifiées face à Saint-Cernin à domicile ou à Lacapelle, échec sur le fil. En revanche, à Riom ou plus encore ce dimanche dans l’Allier, le bonus défensif a récompensé l’excellente prestation du RCGC chez le leader.
Une rencontre marquée par une belle intensité, âpre, « un combat d’hommes » selon la formule qui revenait souvent chez les spectateurs et les staffs ! Une confrontation donc sans grandes envolées tant les guéretois avaient choisi de chercher à contenir et à contrer l’adversaire dont la vitesse d’exécution était redoutée. Et les vert et noir y sont parvenus : score acquis à la pause (10/6) et seconde période stérile jouée quasi exclusivement dans le camp du RCGC.
Maîtrise et solidarité
Comment occuper à peu près 40’ sans marquer ? L’opiniâtreté de l’adversaire à défendre, à ne rien lâcher, à se resserrer quand des pépins et blessures sont venus en particulier mettre sur le flanc toute la 1ère ligne. Guyot et Dexidour, les plus touchés, en sauront plus cette semaine sur la gravité de leur blessure. Autre facteur prépondérant, les quatre ratés successifs de l’ouvreur/botteur vichyssoy dans des positions assez favorables. Encore une fois, si les thermaux eurent si peu d’occasions de scorer et prendre le large, c’est l’omniprésence défensive de l’adversaire qui en est la cause. Au point qu’on a pu penser qu’un contre guéretois pouvait faire la différence en fin de match. Ce ballon d’essai ne se livra pas et le RCGC est reparti avec le point de bonus, objectif caché et amplement mérité. Nouvelle trêve de deux semaines dans le championnat avant le voyage à Gourdon qui ne devra pas être pris à la légère. Absence de rencontre – espérons-le profitable – pour récupérer et voir revenir les blessés.
Du mérite dans la défaite
La déception enregistrée une semaine plus tôt avec la grosse contreperformance de la B s’est dissipée. Pourtant, la réserve a subi la loi du plus fort et s’est logiquement inclinée, 40/8. Comme quoi, les scores ne traduisent pas à eux seuls les vérités d’une prestation. Les jeunes guéretois, fiers, combattifs ont osé répliquer à une opposition de gros calibre et jusqu’à l’heure de jeu ils sont restés dans la partie (18/8), bel essai de Villetorte. Il y avait 20’ de trop pour espérer lutter à armes égales. Les cadets ont eux connu une petite baisse de régime. Les superbes victoires précédentes avaient grisé les M16 et ils sont (un peu !) redescendus sur terre pour arracher un nouveau succès, 31/19 contre Chauray. Les juniors l’ont emporté par forfait des visiteurs. Les deux équipes restent leaders.
Les féminines seniors, dans un tournoi bien organisé et sur le terrain d’honneur, ont affiché de réels progrès que la victoire sur Folles concrétise. Les revers contre Panazol et Saint-Privat n’amoindrissent pas la bonne impression laissée. Pour preuve : le groupe va s’étoffer et quatre recrues – séduites par le jeu et l’ambiance – vont rejoindre le groupe.
A noter cette semaine la reprise des entraînements et, au profit de l’école de rugby, la soirée jambon à la broche organisée samedi soir ! Initiative sympa et heureuse. Il reste quelques places !