EN MÊLEE du 5 décembre : MAURIAC POUR EFFACER FIGEAC ?

Décembre sera donc plus long que prévu ! Rugbystiquement, s’entend. Les reports de rencontres prévues ce dimanche entraînent une journée quasi complète le 17, repoussent et réduisent la trêve par voie de conséquence. A priori, le RCGC se déplacera à Arpajon après la réception des cantalous de Mauriac si les conditions météo ne viennent pas entraver la tenue de ce match. Ce sera la dernière opposition à Cher du Prat pour l’année 2017.
L’avant dernière journée de la phase « aller » a été largement tronquée : deux seules affiches ont pu se dérouler. Dans le derby du Lot, sur sa pelouse, Gourdon n’a pas été loin de faire chuter Figeac, vainqueur 24/19. Les locaux continuent à se faire plaisir et devraient accrocher quelques succès « pour l’honneur ». Ils y mettent du cœur ! Sur une dernière action de cent mètres, Saint-Cernin a réussi une belle performance en arrachant la victoire à l’ultime minute. Cinq essais à trois pour les cantaliens, score final 34/28 au terme d’une partie à rebondissements. Le stade Marivalois se contente du bonus défensif. Toutes les autres rencontres n’ont pas eu lieu.
Programme chargé ce week-end
Un plateau FFR pour les M8 M10 et M12 (Terrain Gibard), cadets puis juniors contre Saint –Junien (annexe 1) et dimanche, championnat fédérale 3 avec la venue de Mauriac. La mise en bouche, samedi, ne manquera pas de piment : si les M16 du rassemblement creusois ont survolé la compétition et doivent conserver leur leadership, ils ne manqueront pas de le confirmer face au rival et voisin. Une envie similaire pour les M18 qui devraient affronter une très solide équipe de Saint-Junien susceptible de contrarier les ambitions locales et de faire chuter des juniors creusois toujours invaincus. Les deux matchs s’enchaîneront : 14h et 15h30 pour un rendez-vous toujours très attendu !
Le lendemain, le quinze fanion du RCGC tentera d’effacer le faux pas décevant synonyme de revers à la maison contre Figeac. Les joueurs ont beaucoup à se faire pardonner tant leur défaite face aux lotois a compliqué le tableau de marche dans la course aux places qualificatives. L’écart s’est ainsi creusé avec le peloton de tête et Mauriac – sans aucune pression – veut jouer à fond son rôle de trouble-fête dans une poule où les clubs déjà condamnés à la descente sont d’ores et déjà connus.
Se méfier de Mauriac
D’ailleurs, les cantalous ont toujours mis les bâtons dans les roues vert et noir : soit en s’imposant chez eux sur leur détermination soit en empêchant le RCGC de réussir un carton plein à Léo Lagrange. Des guéretois qui auraient tout intérêt à viser le bonus offensif dans l’optique des premières places car il est certain que tous les points vont compter. Une victoire, enfin bonifiée devant Mauriac, ce serait adresser un signal de remerciements aux supporters pour l’ultime sortie à Guéret en 2017 et estomper la dernière déconvenue. Ce serait – tout autant sinon bien plus – envoyer un signal fort à Nicolas Guillemin, très sévèrement blessé contre Figeac. Hospitalisé au CHU de Limoges, Nico est opéré cette semaine d’un ligament latéral et devra subir une seconde intervention dans quelques mois (ligaments croisés). L’élan de sympathie et de soutien est à l’égal du tempérament généreux et solidaire dont le talonneur a toujours fait démonstration sur le terrain.
Autres rendez-vous du week-end (sous réserves des aléas météorologiques) cadettes à Saint-Paul des Landes départ 8h30 ; seniors féminines à Maurs. M 14, plateau à Saint-Junien, départ 11h45.