EN MÊLEE du 4 octobre DERNIERE MINUTE !

 
Adeptes des dénouements tardifs, les vert et noir n’ont pas connu la même réussite qui avait scellé le sort des deux premières rencontres. A Riom, bonus défensif sur la sirène. Contre Ussel, large succès acquis dans les longs arrêts de jeu. En revanche, à Lacapelle Marival, le RCGC qui tenait la victoire, a cédé alors que les 80’ étaient écoulées au panneau d’affichage. Cruel épilogue d’un match à contrastes.
Quand les locaux eurent inscrit leur 3ème essai en première période pour mener alors 17/3 après avoir réalisé une solide entame, les guéretois ne semblèrent jamais dépassés dans un échange où les deux adversaires cherchaient à se rendre coup pour coup. Si la réussite, la bonne exécution des combinaisons penchaient pour les lotois (essai de 80m sur interception – essai encore sur une belle manœuvre près de la ligne), le répondant creusois portait aussi le danger : Le Roux pointa même sans que sa réalisation ne fût validée et Marchand força le passage avant d’oublier de conclure pour chercher un soutien… Malgré tout, un essai vert et noir avant la pause remettait en marche les visiteurs.
Domination et maîtrise
Le RCGC posa sa main sur la seconde mi-temps. Augros puis Blondet allèrent derrière la ligne. Large répondait au pied à son vis-à-vis. Tant et si bien que plus en jambes, solidaires, les vert et noir s’acheminaient vers la victoire, 28/23 et avaient fait oublier leur passif. Une touche mal négociée permit aux locaux de revenir occuper les 22m guéretois. La furia marivaloise y puisa cette énergie finale qui souvent permet de renverser le résultat. Penaltouches contrées, fautes, cartons (Guyot – Lascout) amenuisèrent la résistance et elle rompit sur l’ultime opportunité lotoise. Transformation et succès, 30/28. Cruel et rageant. Une dernière action qui devait encore être payée au prix fort le jeune – et impeccable dimanche – ailier Tixier y laissant le péroné. Face à un adversaire coriace, privé de certains atouts, le RCGC n’a pas à rougir de ce revers. Les prestations des joueurs dans une ligne arrière recomposée ont satisfait voire convaincu. Mais, trop court en banc, le RCGC n’a pas bénéficié du souffle suffisant de rotation.
Revers logique
Ce constat hélas récurrent a sans doute pénalisé la B. Incontestablement, les explications d’une défaite lourde (45/18) se trouvent aussi ailleurs : défense laxiste, replacement fautif, absence de densité physique, approximations techniques. Et comme Lacapelle avait des moyens offensifs et d’autres beaucoup moins plaisants, la différence se creusa en 2ème période où les locaux évoluaient à 14 mais avec un réservoir complet. Espérons surtout que l’hécatombe de blessés (Arnaud Maréchal saison terminée avant d’être entamée, Sammy Tixier reprise en janvier) va cesser dans un effectif déjà trop juste. Quant aux juniors ils poursuivent leur rodage avec un nul face à La Châtre, 19 partout. Le championnat va débuter et les imperfections devront être gommées !
A venir : samedi M6/M8/M10/M14, Gibard 10 h. M12 CPS à Panazol. M16 et M18 début du championnat à Parthenay. M18 féminines au Palais.