EN MÊLEE du 28 novembre : FAUX PAS !

EN MÊLEE du 28 novembre : FAUX PAS !
Il faut bien parler de déconvenue enregistrée devant Figeac ! Ce 2ème revers à la maison est certes mathématiquement compensé par les points de bonus accumulés depuis le début du championnat mais ce qui est pris d’un côté peut souffrir à la longue d’être annulé ensuite surtout dans l’optique d’une ambition qualificative. Force est de noter que le RCGC n’est pas parvenu à enchaîner les prestations encourageantes et ne s’est toujours pas imposé face à une équipe de haut de tableau. Dimanche, à Arpajon ?
On retiendra trois moments forts de la rencontre contre les lotois. En premier lieu, l’essai du talonneur visiteur sur la première vraie incursion des joueurs de Figeac après une domination stérile des vert et noir durant un quart d’heure. Plus grave : sur cette action achevée en bout de ligne, Nicolas Guillemin se blessait sérieusement en cherchant à s’interposer. Une perte lourde pour le collectif guéretois car le N°2 s’imposait de dimanche en dimanche. Souhaitons que les conséquences ne soient pas trop longues et préjudiciables pour lui et pour l’équipe.
Adversaire bon gestionnaire
Le RCGC était parvenu à recoller au score peu avant la pause (essai de Moraru). Fautif avant la mi-temps puis dès la reprise, il encaissait deux pénalités et se mettait la pression. Est-ce la cause des deux cartons successifs autour de la 50’ ? Un jaune puis un rouge justifiés correspondant à un deuxième tournant dans le match. Car les lotois, pragmatiques tout au long de la partie, très bien organisés, s’enhardissaient et portaient le danger sur de vives contre-attaques. Deux d’entre elles auraient dû faire mouche sans les interventions déterminantes et spectaculaires de Sokiveta. Ces sauvetages constituaient une dernière étape dans le film du match dont l’issue restait ainsi incertaine. Hélas, le RCGC n’a pas su maîtriser quelques temps forts : le choix d’une penaltouche soulève toujours discussion quand l’option reste infructueuse ! Quant à la belle échappée de Lascout, elle fut enrayée faute de soutien ! Figeac ajouta trois points sur une nouvelle pénalité et l’emporta au fond justement car c’est bien de justesse et de continuité dans le jeu dont manquèrent les vert et noir ce 26 novembre !
Continuer à se battre
Bien évidemment, le sort de la saison ne s’est pas scellé avec cette défaite. Cependant, les deux revers à Cher du Prat contre des concurrents directs au dernier carré vont compliquer la tâche. D’autant que la suite immédiate concerne toujours les premiers rangs ! Arpajon – pas mal d’absents à Vichy – a fait l’impasse. Il n’en sera pas de même pour accueillir Guéret qui sera handicapé par les forfaits et suspension. Pour relever le défi, la présence dans le combat sera donc primordiale. Une vertu dont a fait preuve la réserve qui a perdu certes (33/19) contre une bien belle B lotoise mais en ne lâchant rien et en marquant trois beaux essais. Solidarité indispensable dans le Cantal ce dimanche.
A venir : samedi, Cadets en amical contre Limoges, 14h30 à La Souterraine. Gibard, 10h, entraînement école de rugby ; dimanche, équipes I et II championnat à Arpajon, départ 7h.