EN MÊLEE du 26/9

LE RCGC PASSE à CÔTE à ISSOUDUN

Faudra-t-il revoir les ambitions à la baisse ? Considérer que les débuts de saison sont toujours délicats ? Espérer un rapide sursaut d’autant que sur le plan purement comptable, les vert et noir restent tout à fait dans la course ? Toujours est-il qu’on attendait mieux et plus des guéretois lors du premier bloc. Et qu’au fond l’équipe fanion – en deçà des espérances – a pour le moins bénéficié de conditions très chanceuses sur ses deux dernières prestations !

Contre Nontron, le bonus offensif fut inespéré. Le défensif à Issoudun ne l’est pas moins et ces deux points ne sont pas du tout négligeables. Car la dernière sortie dans l’Indre a été calamiteuse ! Privé de Sokiveta, les creusois ne disposaient donc pas de leur atout majeur et déterminant une semaine plus tôt. Face à eux, une opposition très vaillante, déterminée et habile dans sa vitesse de circulation de balle. Des issoldunois conquérants et maîtrisant efficacement le vent à la différence de leur adversaire.

Une bien pâle copie

Les spectateurs locaux avaient été impressionnés par le fort tonnage du huit guéretois. Impression vite effacée tant la détermination de leurs favoris les rassura. Seul Moraru évolua durablement à son niveau. Et, contre le vent, Issoudun prit la direction des opérations et la conserva jusqu’à la pause (5/3). Dix minutes en première période, le tout début de la seconde, les vert et noir tentèrent de renverser la vapeur. Les assauts répétés près de la ligne échouèrent ; les tentatives au large restèrent stériles… Mauvais choix, ballons échappés, pénétration quasi inexistante, fébrilité sur les chandelles, impossible de remettre la main sur le match ! Logiquement, Issoudun se joua de la défense des visiteurs pour pointer un second essai et mener 15/3 sur une pénalité réussie. Réduits à 14 puis à 13 dans les dernières minutes, les locaux préservèrent leur troisième succès de rang et la réalisation de Marchand en toute fin de rencontre offrit une maigre consolation pour un bonus défensif. Il conviendra le 7 octobre de proposer d’autres ingrédients pour se défaire de Montluçon

 Sale dimanche

Hélas, l’après-midi avait débuté de manière pitoyable. Le match des équipes réserves – joué dans l’esprit (comme le suivant), arbitré fort convenablement, tournait à l’avantage des guéretois plus complets (10/8 en leur faveur à 20’ du terme.) Quelle mouche piqua un « supporter » creusois dans un climat bon enfant ? L’excitation malsaine et bornée peut un jour devenir insupportable. Provoquer une altercation, une empoignade stupide et « un coup de sang » amenant un des protagonistes du terrain de jeu à intervenir. Arrêt définitif de la rencontre, c’est la règle justifiée et sanctions à venir ; pour le joueur creusois, pour le RCGC sur le plan financier, pour l’équipe réserve qui sera pénalisée lourdement sans aucun doute avec ce match perdu voire un retrait de points. Désolant. Et à méditer pour la suite des compétitions.

Ce week-end, relâche pour les équipes seniors. Ecole de rugby, entraînement pour M6 M8 M10 et M12 stade Gibard à 10h. M14, CPS à Limoges.