DE L’ANESTHESIE à LA REANIMATION

Pendant 10’, les vert et noir sombrèrent dans l’observation passive des joueurs d’Arpajon.

Résultats de l’opération : 19 points à suturer !!!

Piqués au vif, sortis du coma, les guéretois se lancèrent alors dans la remontada. Le Roux perce : Marchand en soutien parachève. Large a la bonne mire, s’offre même une jolie percée et ses collègues derrière sont dans le coup avec un talent retrouvé et de l’habileté comme ce petit par-dessus de Beldean pour lui-même… Arpajon n’en mène plus large au propre comme au figuré et confie à son botteur les soins palliatifs pour tenir à distance la double réaction creusoise : offensive d’abord puis magistralement défensive lorsque les locaux campent sur la ligne pendant un quart d’heure en 2ème mi-temps. Le huit comme les ¾ ne lâchent rien…

Sauf un déboulé et joli numéro centriste pour un beaucoup trop lourd 29/13

Effacé rapidement grâce à l’énorme collectif durant les dernières minutes et sa logique concrétisation par Marchand… Mais Gaspard Valent Le Moine Adenis ou un autre fier et volontaire vert et noir aurait pu franchir la ligne !

Bonus offensif cantalou effacé.

Pas de défensif – hélas – pour le RCGC.

 Mais 70’ de bien belle qualité !